Comment choisir son incubateur ?

Qu’est-ce qu’un incubateur ? Comment en choisir un ? Une pépinière d’entreprises est un programme de soutien aux projets novateurs dits « en phase de démarrage ». L’objectif de l’incubation est d’activer et de promouvoir ces projets en leur fournissant un espace adapté, des équipements techniques et des conseils d’experts.

1 - Le rôle d'un incubateur

Les incubateurs sont un bon moyen pour les jeunes entreprises de bénéficier d’un soutien, d’un financement de démarrage et d’un réseau. Il convient de les distinguer des accélérateurs. Les accélérateurs sont plus proches des studios de croissance ou des meilleures pratiques, tandis que les incubateurs favorisent l’innovation en s’occupant des toutes premières étapes d’une entreprise.

Les incubateurs vous aide également dans le développement de votre start-up en vous donnant accès à : des conseils d’experts, un programme de mentorat et de formation, ainsi qu’un réseau de mentors, d’investisseurs et de partenaires.

2 - L’incubateur : un environnement privilégié

Les incubateurs disposent d’un environnement privilégié pour offrir aux startups : des locaux à bas prix, des services partagés pour réduire les coûts de fonctionnement, des équipements à prix compétitifs et des réseaux qui ouvrent des opportunités commerciales.

Ces structures d’accompagnement à la création d’entreprise vous permettent d’être accompagné sur des questions juridiques et fiscales, sur votre recherche de partenariats ou encore sur les moyens de financement de votre projet. Les incubateurs pourront également vous aider à participer à des concours de startup.

3 - Les types d’incubateurs

On distingue trois typologies d’incubateurs :

  • les incubateurs publics : ils sont ouverts à tous et proposent une vision transversale.
  • les incubateurs corporates : ils sont soutenus par une société qui choisira des start-up naviguant dans la même sphère d’activité qu’eux.
  • les incubateurs d’écoles : ils sont rattachés à un établissement d’enseignement supérieur. Ils sont destinés aux jeunes diplômés et étudiants ayant un projet de startup.

Ils peuvent donc être soit générique soit sectoriel : pour intégrer un incubateur générique, c’est l’analyse de votre potentiel qui prime, selon vos idées, vos technologies, votre équipe et votre avancement. L’incubateur sectoriel permet à des start-ups spécialisées dans un secteur d’activité de bénéficier de conseils déterminant dans la mise en place de leur business ; il va donc se baser sur les mêmes critères, mais il va y ajouter celui du secteur d’activité. 

4 - Choisir son incubateur

Vous pouvez choisir en fonction de différents critères :

  • En fonction de la nature du projet : certains incubateurs sont spécialisés sur le domaine technologique par exemple, alors que d’autres se focalisent sur la biologie ou encore l’économie.
  • En fonction des critères d’admission : les critères peuvent se porter sur le secteur d’activité, votre parcours, l’avancée du projet (selon les étapes du business plan rédiger par exempe), le soutien d’autres structures (BPI etc..)

Il existe également des incubateurs spécifiques, comme Willa, réservés qu’aux femmes créatrices d’entreprise.

  • En fonction de l’accompagnement : selon la durée d’accompagnement, l’investissement à temps plein ou partiel de l’incubateur, les solutions logistiques mis à disposition, les formations et conseils proposés.
  • En fonction de votre ressenti : n’hésitez pas à vous rendre au sein de différents incubateurs pour observer l’animation des lieux, les rapports entres les entrepreneurs, les offres proposées..

 

5 - Le prix d’un incubateur


L’entrée dans un incubateur n’est généralement pas gratuite, même si certaines structures peuvent proposer un hébergement gratuit en échange d’une participation minoritaire. Les tarifs sont souvent préférentiels pour faciliter le développement des jeunes entreprises. Ils varient de 150 à 500 euros par mois en moyenne, selon le service et l’accompagnement.

6 - La sélection pour intégrer un incubateur

Les incubateurs vont vous sélectionner selon deux critères :

  • La nature du projet
  • Le potentiel de développement

Seront aussi analysé la clarté de votre présentation et de votre pitch : il est conseillé d’éviter d’utiliser de termes trop techniques pour ne pas perdre votre auditoire. Au plus vous aurez développé votre réseau de contact et de prospects, au plus vous aurez de chances d’intégrer un incubateur.

Vous cherchez à intégrer un incubateur ? Découvrez notre liste des incubateurs en Ile-de-France.

Trouvez votre associé et rejoignez un incubateur

Dans la même catégorie

Vous aussi trouvez votre
CTO / Développeur